L’EAM, c’est quoi ?

L’EAM (Enterprise Asset Management) est la combinaison de services et de systèmes contrôlant les actifs et les équipements afin d’utiliser les actifs pour améliorer la productivité et la gestion des coûts.

Enterprise Asset Management

L’EAM (Enterprise Asset Management) combine des systèmes, des services et des logiciels pour contrôler les actifs et les équipements. L’objectif est d’optimiser l’utilisation des actifs pour améliorer la productivité et la gestion des coûts. Le terme « Enterprise » (ou entreprise) fait référence aux actifs des départements qui aident aux résultats de fonctions telles que les achats, la gestion des stocks et les RH.

Dans l’idéal, l’EAM optimise la gestion des actifs tout au long du cycle de vie, gère la productivité et réduit les coûts d’exploitation. La finalité est d’obtenir une vue d’ensemble des buts et objectifs en tenant compte des compétences des collaborateurs, des tâches RH et des informations sur les actifs. L’EAM implique généralement la maintenance des actifs, la gestion de la chaîne d’approvisionnement et la gestion du travail.

Même si l’EAM et la GMAO (gestion de la maintenance assistée par ordinateur) ont tendance à être associées, elles sont fonctionnellement différentes dans leur approche centralisée du processus de gestion de la maintenance. L’EAM gère les actifs et prend en charge leurs performances de A à Z, y compris les ordres de mission, la gestion des stocks, la documentation associée et la maintenance éventuelle.

Les appareils connectés via l’Internet des Objets (IoT) tels que les capteurs, les véhicules et les machines peuvent faciliter l’intégration de systèmes d’analyse et d’intelligence artificielle (IA) à l’EAM. Cela permet de recueillir des informations pour améliorer les pratiques, prendre des décisions éclairées, gagner en efficacité et bénéficier d’une maintenance préventive efficace.

Logiciel EAM

L’EAM a un avenir dans le cloud avec les services SaaS, car les entreprises migrent rapidement vers le cloud et des services gérés à partir d’un emplacement centralisé, l’idéal pour la gestion des équipements. Les besoins en données peuvent être plus facilement satisfaits à l’aide d’un logiciel cloud, car les options de stockage et l’extension du stockage sont flexibles.

Un système EAM doit être utilisé pour améliorer la planification, l’exécution, le suivi et l’optimisation des actifs et des matériaux. L’EAM peut parfois être comparée à la GMAO (gestion de la maintenance assistée par ordinateur), mais il existe une nette différence entre les deux malgré leurs objectifs qui se chevauchent. Le logiciel EAM et sa vue holistique peuvent prendre en compte la gestion des matériaux MRO, la gestion du cycle de vie des actifs, la gestion des ordres de travail, la gestion des contrats de service, la gestion des équipes, la gestion financière et l’analyse.

Les entreprises peuvent évaluer, suivre, optimiser et gérer les actifs, y compris leur fiabilité et leur qualité à l’aide de l’EAM, ce qui est crucial pour les opérations et les résultats. Il existe plusieurs types d’actifs, notamment les flottes, les équipements, les machines, les pipelines et les équipements standard nécessaires à la production et à l’automatisation. De bonnes pratiques aident les équipes à travailler dans un environnement complexe avec davantage de contrôle et d’efficacité.

Chaque jour, les entreprises recherchent de meilleurs moyens de gérer leurs actifs d’entreprise, en particulier lorsque leur valeur et l’intérêt pour eux augmentent. Les lois et réglementations comportent des exigences détaillées relatives à la gestion des actifs, y compris en matière de confidentialité et d’accessibilité. Il existe un risque élevé de ne pas tenir compte des actifs, de leurs coûts, de leur localisation et de leur documentation. Il s’agit d’une excellente incitation à utiliser l’EAM pour tous les types de pratiques de gestion des actifs à tous les niveaux. L’EAM permet aux entreprises de glaner des informations en temps réel sur les actifs tels qu’ils s’appliquent au chiffre d’affaires et aux besoins opérationnels de l’entreprise. L’EAM aide les entreprises à réaliser les actions suivantes :

  • Maximiser l’utilisation des actifs : l’IoT et les outils d’analyse peuvent fournir des données en temps réel pour prolonger la fiabilité et la durée de vie des actifs physiques, ainsi que signaler toute intervention de maintenance préventive susceptible d’être nécessaire.
  • Gérer les actifs et infrastructures vieillissants : des stratégies plus éclairées grâce à la gestion des risques dans les processus métier pour la gestion du cycle de vie des équipements.
  • Résoudre les problèmes avant leur survenue : le logiciel EAM peut disposer de mesures préventives pour la maintenance des équipements afin d’assurer la continuité et la stabilité des opérations pour les interruptions préventives.
  • Surveiller les actifs judicieusement : les données peuvent être agrégées d’un département à l’autre pour des alertes et une prise de décision plus rationalisées. La surveillance optimisée par l’IA peut fournir des informations sur l’état des actifs.
  • Centraliser les informations sur les actifs : l’emplacement d’un actif peut être signalé aux responsables de la maintenance et les workflows des actifs critiques sont automatisés pour être plus accessibles.
  • Améliorer la gestion de la maintenance : le suivi des actifs présente des enjeux complexes en matière de santé, de sécurité et d’environnement. L’IA, l’IoT et l’analyse peuvent améliorer la maintenance pour optimiser ces conditions.
  • Consolider les applications opérationnelles : tous les actifs peuvent être gérés à partir d’un système technologique unique, qui standardise les processus pour un fonctionnement idéal sur l’ensemble de l’entreprise et des équipes.

Gestion du cycle de vie des actifs

Tous les actifs et les données associées peuvent être documentés et stockés à un emplacement facile d’accès à des fins de modification ou génération de rapports. Les actifs peuvent être gérés à toutes les étapes du cycle de vie de la gestion, ce qui offre de la flexibilité.

Graphique illustrant les fonctionnalités et fonctions de la gestion des actifs d’entreprise (EAM).

Planification

Les processus de travail doivent être planifiés et programmés afin de fonctionner au mieux et d’être achevés. L’utilisation des ressources est optimisée lorsque toutes les commandes (ordres de mission) peuvent être facilement visualisées sur des diagrammes de Gantt, qui facilitent l’exploration des détails des commandes et les besoins correspondants.

Gestion des ordres de travail

Suivez et diagnostiquez minutieusement les ordres de travail et les problèmes associés, analysez rapidement les besoins et transmettez l’ordre de travail concerné à l’équipe appropriée pour élaborer un livrable. Supervisez également la planification, les actifs, les collaborateurs et sous-traitants impliqués, et suivez les travaux tout au long du processus.

Gestion des matériaux MRO (Maintenance, Repair, and Operations)

Les matériaux et leurs exigences peuvent être mieux compris, car les pièces sont correctement gérées au sein d’un site, à la fois automatiquement et manuellement. Les coûts, la gestion des stocks et les achats peuvent être mieux supervisés. Les formes de gestion MRO comprennent la manutention des matériaux, la maintenance des équipements, les outils et les consommables, la réparation des infrastructures et la réparation des équipements de production.

Gestion de la main-d’œuvre

Les collaborateurs et les sous-traitants peuvent être formés, certifiés et évalués lorsqu’ils sont responsables de la gestion des actifs. Ils peuvent également être suivis sur l’ensemble des ordres de travail nécessaires, de la maintenance et de l’association avec les actifs.

Gestion financière

Analysez les coûts associés aux travaux et identifiez le logiciel financier approprié pour la gestion des dépenses et la comptabilité de projet. Les systèmes EAM peuvent analyser les ordres de travail, le coût de production, le coût des temps d’indisponibilité, les scénarios d’urgence et la maintenance prédictive qui est souvent coûteuse lorsqu’elle n’est pas correctement anticipée.

Reporting et analyse

Les problèmes liés aux actifs peuvent être identifiés avant qu’ils ne gagnent en importance, et la maintenance prédictive peut être administrée. Un site sera en mesure de prendre des décisions plus éclairées en recueillant des indicateurs clés de performance sur l’ensemble du site, en exécutant des rapports et en analysant les rapports pour une vue analytique holistique.

Bien qu’elles soient souvent associées l’une à l’autre en raison de leurs degrés d’utilisation pour la maintenance et la gestion, il existe des différences clés entre les approches GMAO et EAM.

La GMAO, c’est quoi ?

La GMAO (ou gestion de la maintenance assistée par ordinateur) permet principalement de superviser les opérations et la maintenance tout au long du cycle de vie d’un actif ou de la durée d’utilisation active d’un équipement. Certaines des fonctions principales comprennent la gestion des stocks et des ordres de travail, le suivi des actifs et la planification de la maintenance.

Au cœur d’une GMAO se trouve une base de données avec un modèle organisant les données sur les actifs et les besoins de maintenance tout en tenant compte des équipements et des matériaux. Une base de données GMAO permet d’utiliser les éléments suivants :

  • Registre des actifs : stockez des informations par exemple des numéros de série, des positions, des coûts, des codes, des statistiques sur les performances, des documents tels que des vidéos et des images, la disponibilité et des données collectées à partir de capteurs IoT.
  • Maintenance préventive : organisez les actifs associés à différentes commandes, puis planifiez la maintenance préventive, le cas échéant. Les ordres de travail relatifs à la maintenance peuvent être automatisés en fonction du temps, de l’utilisation d’un actif ou d’une durée prédéfinie pour le cycle de vie d’un actif.
  • Génération de rapports : rassemblez des informations recueillies à partir d’actifs telles que la disponibilité, les performances, le stock MRO et les besoins de maintenance, analysez-les et créez des rapports dessus. Les rapports peuvent couvrir tout sujet, de la disponibilité des actifs aux coûts de main-d’œuvre et des matériaux, en passant par l’utilisation des matériaux et les évaluations des fournisseurs.
  • Inventaires : gérez les stocks et les coûts associés, réapprovisionnez-vous automatiquement ou gérez les fournisseurs.
  • Gestion des ordres de travail : recueillez des informations sur les ordres de travail, y compris leur numéro, leur description, leur type, leur cause, les personnes associées et les matériaux nécessaires. La gestion des ordres de travail peut également comprendre la planification des collaborateurs, l’affectation des besoins des ordres de travail, l’examen du statut des ordres de travail, l’association d’informations ou documents connexes et la réservation des équipements nécessaires à l’utilisation.

Différence entre la GMAO et l’EAM

La GMAO et l’EAM sont souvent utilisées de manière interchangeable. Bien que leurs objectifs et fonctions soient certainement similaires, il existe des différences importantes entre les deux. Les solutions EAM englobent les options GMAO, mais certains outils GMAO ne disposent d’aucune fonctionnalité EAM : les systèmes EAM sont plus complets et plus sophistiqués que la GMAO. La GMAO peut être une solution appropriée pour les PME, tandis que l’EAM est plus appropriée pour les grandes entreprises, dont les besoins ne peuvent plus être satisfaits par les structures GMAO. Mais en fin de compte, tout dépend de l’utilisation prévue et des actifs pris en compte.

Un système EAM gère des actifs plus volumineux et plus complexes sur l’ensemble des applications et des emplacements. Il peut prendre en compte les ordres de travail, les coûts, les rapports et les stocks. Le logiciel GMAO gère la planification et une partie de la maintenance prédictive, auquel cas un système EAM pourrait être utile pour la maintenance prédictive ou des recommandations analytiques basées sur les informations recueillies à partir du système GMAO centralisateur, en supposant qu’elles soient utilisées conjointement.

L’EAM est pertinent dans plusieurs secteurs, notamment les suivants :

  • Services publics et énergie : la distribution des services des entreprises de services publics et du secteur énergétique nécessite des actifs tels que des lignes électriques et des conduites, ce qui nécessite de la planification et des informations géospatiales.
  • Exploitation minière et industrie pétrolière : ces secteurs mettent fortement l’accent sur la sécurité, la conformité, la fiabilité et les performances dans leurs workflows. Les coûts peuvent être réduits grâce à des pratiques de maintenance standardisées et améliorées à l’aide de l’EAM.
  • Production industrielle  : l’EAM fait partie de la gestion globale des processus pour les secteurs industriels comprenant la défense, l’électronique, les produits industriels et l’automobile. Elle permet de suivre le cycle de vie d’un produit et de gérer les besoins.
  • Transports : le fonctionnement de la logistique et des services est optimisé avec une application EAM, car elle fournit des détails sur les stocks et les actifs. Ces utilisations peuvent comprendre la gestion du carburant, des pièces de rechange, des horaires de quai et des journaux de conduite.
  • Énergie nucléaire : les organisations soulignent l’importance de l’EAM pour gérer les actifs afin de prendre en charge les réglementations, y compris la gestion détaillée des états, les escalades, les signatures électroniques et les workflows.
  • Santé : l’EAM permet de gérer les relations entre la disponibilité des équipements et les installations. Il facilite également la localisation des actifs, le respect du reporting, l’intégration aux systèmes d’information sur la santé et la surveillance de l’état des installations.
  • Sciences de la vie : l’EAM contribue à la surveillance des installations, des actifs mobiles et des équipements. Ceci est également important pour respecter les exigences réglementaires cruciales.

Explorez les possibilités

Automatisez le cycle de vie de bout en bout pour les licences logicielles, les équipements matériels et le cloud sur une plateforme unique.