Qu’est-ce que la gestion des changements organisationnels ?

La gestion des changements comprend des techniques que les entreprises appliquent aux processus et qui pourraient potentiellement interrompre les opérations quotidiennes si elles sont appliquées de manière incorrecte.

Étant donné que 80 % ou plus des interruptions de service technologiques peuvent être attribués au changement, la réussite d’une entreprise dépend de la réussite de la gestion du changement et de la façon dont les changements peuvent être gérés pour éviter ces interruptions de service. Une gestion des changements correctement exécutée peut réduire le risque de rejet des processus par l’entreprise ou d’échec lors de la mise en œuvre.

Le changement organisationnel se produit une personne à la fois

Les entreprises ont tendance à considérer le changement comme une approche descendante et d’un point de vue organisationnel. Mais même les changements organisationnels les plus radicaux se produisent une personne à la fois. L’adoption de nouvelles approches est un choix personnel, que chaque employé devra faire pour lui-même. La gestion des changements à l’échelle d’une entreprise peut faciliter l’encouragement au changement dans toute votre entreprise, en évitant les types d’interruptions et les expériences frustrantes susceptibles d’entraver l’adoption à l’échelle de l’entreprise.

Les délais peuvent être dépassés, les employés peuvent être surchargés et les budgets non respectés. Lorsque la gestion des changements n’est pas correctement menée au niveau individuel, cela a un impact tangible sur l’intégrité et la motivation d’une entreprise.

Une gestion efficace des changements améliore la réussite

Les données ont commencé à indiquer que la réussite de la gestion des changements augmente la probabilité d’atteindre les objectifs du projet.

Le risque que les changements et autres systèmes soient rejetés par l’entreprise est réduit lorsque la gestion des changements est mise en œuvre efficacement. Le travail d’équipe et la motivation des employés peuvent augmenter, la productivité peut enregistrer une hausse et les opérations peuvent fonctionner plus efficacement.

Le travail des tâches individuelles

Certaines missions exigent que les personnes effectuent des tâches répétitives. Certains processus peuvent être changés ou automatisés pour créer améliorer le confort et l’efficacité au fil du temps.

Les rôles des employés individuels

Les personnes peuvent devenir très mal à l’aise lorsqu’on leur demande d’assumer différents rôles. Celles qui possèdent de solides compétences techniques peuvent avoir du mal à devenir des responsables et doivent apprendre à travailler avec d’autres personnes plutôt que d’effectuer toutes les tâches elles-mêmes. Les employés ont tendance à remettre en question leur valeur lorsqu’ils ne sont pas récompensés pour les compétences qui leur ont permis de réussir.

L’entreprise elle-même

Les équipes dirigeantes des entreprises peuvent discuter des changements majeurs pendant un certain temps avant de choisir la décision finale, ce qui leur permet de mieux comprendre l’impact de ces changements sur l’entreprise. Elles sont ainsi en mesure de traiter entièrement le changement et de décider de l’accepter ou de l’écarter de l’entreprise. Les personnes qui sont à des niveaux inférieurs n’ont pas autant de temps pour traiter le changement avant qu’il ne se produise, ce qui peut le rendre difficile et provoquer de l’instabilité ou du malaise.

En règle générale, la gestion des changements n’est pas facile. Il faut un certain temps pour modifier les attitudes vis-à-vis des changements et des comportements dans le cadre des nouveaux changements. La gestion des changements peut présenter plusieurs difficultés :

La gestion des changements n’est pas déterministe

Les gens sont imprévisibles. La gestion du changement peut fonctionner correctement avec un groupe et mal avec un autre, et certains messages ne trouvent pas toujours écho.

La gestion des changements implique de nombreux contacts

Les personnes ont besoin d’interagir les unes avec les autres. Les e-mails et les communications de masse peuvent créer et renforcer un message en cours de changement, mais ils peuvent être impersonnels. De nombreuses personnes vont devoir être entendues et comprises. C’est pourquoi les options de contact individuelles sont essentielles.

Le personnel de niveau intermédiaire et le personnel de première ligne doivent adhérer

Le personnel intermédiaire et de première ligne a la capacité de renforcer ou d’entraver l’efficacité d’un programme. Ils comprennent les détails des opérations et des processus actuels et seront en mesure d’anticiper les problèmes potentiels. Il est important d’inclure le personnel intermédiaire et de première ligne dans la prise de décision et les discussions pour les aider à adhérer au plus tôt.

Les différences culturelles peuvent être difficiles

Les cultures varient d’un pays à l’autre, d’un État à l’autre et même d’une ville à l’autre. La gestion des changements doit prendre en compte les différences culturelles et faire preuve de sensibilité aux différences. Tenez compte du style de communication, de l’orientation temporelle et de l’égalitarisme.

La gestion des changements pourrait être un détail secondaire

Les efforts de gestion des changements doivent être lancés en même temps que le programme, y compris l’équipe du projet et ses travaux IT.

Elle peut démarrer trop tôt

Les efforts doivent être fournis conjointement avec le reste du programme. Cela peut être difficile avec les programmes lorsque les efforts de changement commencent avant que les détails n’aient été finalisés. Les équipes de gestion des changements peuvent également commencer à décrire vaguement un nouveau système sans informations tangibles, ce qui peut provoquer de la désillusion et de la confusion parmi le personnel.

Le programme de changement peut être déconnecté

Les gens ne sont pas complètement rationnels : les émotions doivent être prises en considération. Les personnes qui exécutent des changements doivent communiquer leurs arguments de manière logique, tout en faisant grandement appel à l’énergie qui peut aider les individus à sentir qu’ils font partie de quelque chose de plus grand.

  1. Définissez le changement.
  2. Sélectionnez l’équipe chargée des changements.
  3. Identifiez les soutiens et obtenez l’engagement.
  4. Élaborez un plan de mise en œuvre.
  5. Mettez en œuvre le changement par étapes.
  6. Collectez et analysez les données.
  7. Trouvez les lacunes et analysez les résistances.
  8. Modifiez le plan si nécessaire.
  9. Revenez à la phase de mise en œuvre si nécessaire.

Gestion des problèmes versus gestion des changements

Un problème est une cause première susceptible d’entraîner un incident. La gestion des problèmes limite l’impact d’un problème et tente d’éviter qu’il ne se transforme en incident, en identifiant généralement une cause première permettant d’identifier un problème sous-jacent. L’objectif est d’éviter que des problèmes ne se produisent à l’avenir ou ne prennent de l’ampleur.

La gestion des changements vise à modifier une infrastructure ou un processus de manière systématique. Elle implique généralement plusieurs étapes, processus et statuts. Cela peut être dû à la gestion des problèmes, mais les deux ne sont pas liées de façon inextricable.

Gestion des mises en production

Il s’agit du processus de gestion des initiatives de changement et des déploiements de logiciels, qui identifie et attribue les ressources nécessaires à l’exécution de la mise en production. Le processus commence généralement par la planification du contenu de la mise en production, la gestion du logiciel qui va créer la nouvelle mise en production, les tests et le déploiement.

Gestion des incidents

Il s’agit du processus par lequel une entreprise identifie, analyse et corrige les dangers qui se produisent afin d’éviter un incident répété. Un incident qui n’est pas correctement géré peut perturber les opérations, les tâches, la sécurité et les clients.

La solution Change and Release Management de ServiceNow peut aider les responsables du changement à se transformer en moteurs du changement. Les changements qui échouent seront minimes et le coût par changement sera réduit grâce à la détection automatique des conflits et à l’évaluation des risques. Les processus de changement DevOps seront facilités par l’automatisation de l’approbation et de la gouvernance des changements.

Les entreprises seront en mesure d’automatiser les approbations pour les changements à moindre risque, pour une plus grande efficacité des processus. Les changements plus complexes peuvent utiliser la Console du comité consultatif sur les changements (CAB) en tant qu’emplacement unique pour planifier, programmer et exécuter automatiquement les réunions du CAB de manière efficace.

Automatiser les approbations de changement

Le score de réussite de changement intégré approuve automatiquement les changements à faible risque.

Accélérer la gestion des changements

Tirez parti des cadres de changement automatisés pour réduire les frictions entre les DevOps et les équipes de gestion des activités.

Intégrer les processus de changements à l’ensemble du votre système IT

Un référentiel unique et vérifiable de toutes les modifications planifiées à l’aide de la Console CAB.

Pour tout savoir sur ServiceNow ITBM

Générez de la valeur grâce à une stratégie commerciale et IT harmonisée avec notre solution ITBM évolutive.