Qu’est-ce qu’un graphique d’avancement ?

Un graphique d’avancement est une représentation visuelle de la progression des tâches d’une équipe Agile en vue d’une échéance, qui détaille le travail restant à faire par rapport au temps restant.

Dans le cadre Scrum (une méthode Agile), le travail est réalisé par de petites équipes transversales, où les tâches sont planifiées et exécutées en cycles courts, généralement d’une durée maximale de quatre semaines. Au cours de ces sprints ou itérations, l’équipe travaille ensemble sans interruption et décide elle-même des tâches à réaliser au cours du cycle. Le graphique d’avancement aide les équipes à visualiser leur progression dans le sprint, à l’aide d’un simple graphique linéaire mettant en relation le temps restant et le travail restant.

Le graphique d’avancement indique brièvement si le sprint avance comme prévu ou si l’équipe devra effectuer certains ajustements pour atteindre l’objectif planifié. Plus précisément, il aide les équipes à accomplir les tâches suivantes :

Générer des rapports sur le temps nécessaire pour mener les tâches à bien

La réalisation d’un projet ou d’un sprint dans les délais exige une compréhension claire des efforts restant à fournir. Les graphiques d’avancement représentent clairement le temps à passer que représentent les tâches non terminées, données que les équipes peuvent ensuite utiliser dans leurs rapports. En visualisant et en analysant les efforts restant à fournir, les équipes peuvent plus facilement procéder aux ajustements requis pour atteindre leurs objectifs.

Visualiser la progression du travail

L’un des principaux avantages d’un graphique d’avancement réside dans sa simplicité ; le graphique est facile à comprendre et les équipes en tirent parti pour l’utiliser comme un suivi de progression. En visualisant la progression (ou l’absence de progression) de projets spécifiques, les équipes peuvent apporter des corrections en cours de route et réévaluer les processus en temps réel.

Les graphiques d’avancement ne sont pas les seuls outils de visualisation de la méthodologie Scrum. Les graphiques d’évolution partagent un système de coordonnées similaire aux graphiques d’avancement, mais ils se concentrent davantage sur ce qui a été fait plutôt que sur ce qu’il reste à faire.

Dans un graphique d’avancement, la quantité de travail à effectuer diminue, ce qui se traduit par une courbe descendante.

À l’inverse, dans un graphique d’évolution, la quantité de travail à effectuer est représentée par une ligne droite en haut du graphique, tandis qu’une deuxième ligne est utilisée pour suivre le travail terminé. Le graphique d’évolution commence à zéro et la courbe monte à mesure que les équipes achèvent leurs tâches.

En d’autres termes, un graphique d’avancement décrit les tâches restantes et un graphique d’évolution permet de visualiser le travail accompli. Les graphiques d’avancement sont souvent l’approche la plus simple, car ils combinent le travail terminé et le travail total en une seule ligne qui se rapproche de zéro au fur et à mesure que le projet avance. Les graphiques d’évolution sont légèrement plus complexes. Ils distinguent le travail réalisé et le travail total sous forme de deux courbes distinctes sur le graphique. Cela permet d’obtenir une image plus claire qui traduit mieux les réalités du projet, ce qui aide les équipes à identifier précisément où les problèmes peuvent survenir.

Graphique illustrant la différence entre les graphiques d’avancement et les graphiques d’évolution

S’ils sont relativement simples à construire et faciles à lire, les graphiques d’avancement offrent aussi plusieurs avantages évidents, notamment quand on les compare aux graphiques d’évolution plus détaillés.

Le principal avantage du graphique d’avancement est probablement qu’il donne un aperçu clair de la progression du projet. Il fournit aux équipes Agile une représentation visuelle facile à suivre de l’évolution du sprint, agissant comme un rapport d’état et présentant les données les plus importantes pour s’assurer que toutes les personnes impliquées sont sur la même longueur d’onde.

Les graphiques d’avancement facilitent également la planification et le suivi. Ils donnent une vue claire de la progression du projet : sa vitesse, son accélération et tout ralentissement potentiel. Cela améliore la génération de rapports et l’analyse, tout en permettant aux équipes de créer des plans et des objectifs plus précis pour les projets à venir.

De même, un graphique d’avancement efficace aide les équipes à identifier les problèmes à mesure qu’ils surviennent. Lorsque le travail est bloqué, les membres de l’équipe peuvent se coordonner pour localiser et résoudre les causes premières avant qu’elles ne deviennent des problèmes importants. Cela réduit les risques liés aux projets, augmentant ainsi la probabilité d’obtenir des résultats favorables.

Enfin, les graphiques d’avancement favorisent une communication efficace. En créant un graphique simple détaillant la progression du projet, la collaboration et la communication deviennent plus faciles.

Si l’un des principaux avantages du graphique d’avancement réside dans sa simplicité, le manque de complexité peut aussi entraîner des difficultés. Le graphique d’avancement illustre le nombre de points d’une user story terminés sur une période donnée, mais il est incapable de mesurer ou de présenter le périmètre global du travail.

Par exemple, un graphique d’avancement peut identifier les modifications, mais ne peut pas établir de distinction entre les modifications résultant d’éléments terminés et celles qui proviennent de l’augmentation ou de la diminution du nombre de points d’une user story. Dans les cas précités, il peut être préférable de recourir à un graphique d’évolution.

Comme indiqué précédemment, le graphique d’avancement prend la forme d’un simple graphique à deux courbes. La chronologie s’affiche le long de l’axe X inférieur et l’axe Y représente l’effort restant nécessaire pour terminer le projet. Les deux courbes illustrent les éléments suivants :

Travail idéal

Il doit s’agir d’une ligne droite descendant de droite à gauche, reliant le point de départ (premier jour) au point d’arrivée (échéance). La ligne commence en haut de l’axe Y et se termine lorsqu’elle traverse l’axe X au moment de l’échéance, ce qui indique qu’il n’y a plus de travail à faire et qu’il n’y a plus de temps pour le faire. Il s’agit d’une courbe idéale basée sur des estimations et rarement précise à 100 %. Elle représente plutôt une projection simplifiée de l’avancement du projet.

Travail restant réel

La ligne de travail réel commence exactement au même endroit que le travail idéal (le premier jour, toutes les tâches restent à accomplir), mais elle va probablement fluctuer à la hausse ou à la baisse au fur et à mesure de la progression du sprint. Chaque jour, à mesure que les tâches sont terminées, un nouveau point est ajouté à la ligne qui se déplace vers la droite en direction de la date d’échéance.

Au fur et à mesure que le graphique se développe, la comparaison des deux lignes donne un aperçu de la progression du projet ; si le travail réel est en dessous de la ligne de travail idéal, il reste moins de travail que prévu pour une journée donnée et on peut dire que le projet est en avance sur le calendrier. Si, à l’inverse, la ligne de travail réel est au-dessus du travail idéal, il reste plus de tâches que prévu et le projet est en retard.

Bien que cette configuration représente le graphique d’avancement le plus basique, elle peut être détaillée en ajoutant les éléments suivants :

  • Prévision du périmètre
    Possibilité de modifier le périmètre du projet sur la base des données historiques
  • Prévision restante
    Prévision de la progression pour les dates à venir ; indique si le sprint peut être terminé avant l’échéance, sur la base des données historiques

ServiceNow, leader mondial de la gestion des services IT, fournit les outils et les ressources nécessaires aux entreprises pour créer des graphiques d’avancement efficaces et puissants. Le tableau de bord Agile 2.0 Sprint d’ITBM permet aux utilisateurs de visualiser et de suivre clairement la progression des stories. Le tableau de bord intègre une variété de widgets, notamment Périmètre, Pourcentage d’achèvement, Temps écoulé, Points engagés, Travail bloqué et Estimations manquantes.

En intégrant des rapports d’évolution et d’avancement détaillés et faciles à lire et en utilisant les informations obtenues pour créer un diagramme de flux cumulatif, le tableau de bord Agile 2.0 fournit des informations essentielles sur l’état actuel du projet. Cela inclut les changements de périmètre et les tendances, la quantité de travail qui a été effectuée et le volume de travail restant à faire, le nombre total de stories, le nombre de stories pour lesquelles des estimations peuvent manquer, la probabilité de terminer le sprint avant la date d’échéance, et bien plus encore. Grâce à ces informations, les équipes peuvent mieux comprendre le rythme de travail idéal, la quantité de travail restante et si le périmètre est susceptible d’être atteint avant la fin du sprint.

Obtenez l’aperçu dont vous avez besoin pour suivre et gérer vos équipes de manière précise dans un environnement Agile, avec ServiceNow.

Pour tout savoir sur ServiceNow ITBM

Générez de la valeur grâce à une stratégie commerciale et IT harmonisée avec notre solution ITBM évolutive.