Carrières en ingénierie : rendre l’IA accessible


Carrières en ingénierie : rendre l’IA accessible

Peu à peu, travailler plus intelligemment et plus rapidement signifie développer des logiciels plus intelligents en mettant l’accent sur les options d’IA pour améliorer l’apprentissage machine, augmenter l’automatisation et produire des prédictions plus rapides et plus précises.

Libérer les avantages de l’intelligence artificielle est au cœur des préoccupations de l’Advanced Technology Group (ATG) de ServiceNow, un groupe d’innovation centré sur le client fondé en août 2020. Il compte près de 250 employés à Montréal, au Québec ; à Toronto, dans l’Ontario ; à Santa Clara, en Californie et à Hyderabad, en Inde.

[Nous recrutons. Découvrez les carrières en ingénierie de ServiceNow.]

« Ce qui m’a attirée, c’est l’idée de développer l’IA et de la rendre accessible aux entreprises et aux particuliers qui ne disposent pas de l’installation, des ressources ou de l’expertise nécessaires pour l’utiliser », explique Parmida A., scientifique en recherche appliquée à l’ATG.

Valérie B., directrice des programmes scientifiques et de recherche de l’ATG, déclare qu’il y a actuellement « un vif intérêt » pour ce que le groupe peut apporter. « Il s’agit de trouver comment simplifier les choses complexes pour les personnes qui ne sont pas du métier », explique-t-elle.

Selon Valérie B., l’attribut le plus important de l’ATG est de savoir ce qui va se passer dans cinq ans et de déterminer comment l’intégrer dans les produits.

Les objectifs de l’ATG pour 2021 sont les suivants :

  • Bénéficier d’une présence efficace sur le marché pour ServiceNow en tant qu’acteur crédible de l’IA
  • Assurer la réussite des clients pour l’IA grâce aux workflows
  • Rendre la Now Platform viable pour une IA leader sur le marché
  • Mettre en place un modèle d’engagement efficace au sein de ServiceNow et offrir des innovations à nos clients

[Découvrez l’ATG chez ServiceNow]

« Il y a un vif intérêt pour ce nous pouvons apporter. Il s'agit de trouver comment simplifier les chose complexes pour les personnes qui ne sont pas du métier. » Valérie B., directrice des programmes scientifiques et de recherche de l’ATG


Laissez parler les technologies d’IA

L’ATG rend l’IA accessible, entre autres, via l’apprentissage actif bayésien (BaaL). Il est actuellement en open source et disponible sur GitHub.

Des tonnes de données étiquetées sont nécessaires à l’IA pour former un modèle d’apprentissage machine et lui permettre de faire des prédictions. Ce processus d’étiquetage peut inclure des centaines de milliers d’échantillons et est très coûteux. Cela empêche de nombreuses entreprises d’essayer l’IA.

Le BaaL interroge uniquement les échantillons qu’il juge les plus efficaces pour la formation du modèle plutôt que d’étiqueter des sélections aléatoires. Ainsi, l’ensemble de la procédure est plus efficace, plus intelligent et, au final, moins coûteux.

Parmida A. affirme que c’est une solution gagnant-gagnant aussi bien pour les utilisateurs finaux que les développeurs. « Le BaaL identifie à l’avance les modèles dans les données, en indiquant à l’utilisateur final les classes qui ont besoin de plus de données ou qui présentent davantage de perturbation », explique-t-elle. « Plutôt que de se plonger dans le réglage des paramètres et l’amélioration de la formation, les développeurs peuvent utiliser le BaaL pour se former plus efficacement. »

Une autre technologie innovante de l’ATG s’appelle Document Intelligence, ou « Doc Intel ». Conçu pour les marchés qui ont toujours exigé une multitude de documents papier, tels que les compagnies d’assurance, Doc Intel utilise la reconnaissance de caractères optimale (OCR) par l’IA pour scanner d’importants volumes de documents par voie électronique et détecter le texte en question, éliminant ainsi le besoin en saisie manuelle des données et en localisation. Cela libère des ressources pour les tâches à forte valeur ajoutée.

« Grâce à Doc Intel, nous utilisons les technologies émergentes de l’IA pour fournir aux industries le bureau digital promis il y a 20 ans », explique Daniel T., développeur IA dans l’ingénierie ATG. « C’est très intéressant de découvrir les dernières nouveautés les plus excitantes en matière d’OCR et la manière dont elles résolvent les problèmes et nous font gagner en efficacité. »

L’ATG se concentre sur la création d’expériences d’IA attractives qui alimentent des solutions de workflow intelligentes. Elles sont basées sur six domaines :

  • Interaction de langage
  • Renseignements sur les tickets
  • Planning
  • Console IA
  • Automatisation et découverte
  • Données en tant que service (DaaS)

« Notre groupe de recherche est très réputé dans le domaine, chacun travaillant sur différents aspects au sein de l'IA. Nous avons des experts en théories chronologiques, en vision informatique, en apprentissage actif, en traitement du language naturel, pour n'en citer que quelque-uns. » Parmida A., scientifique en recherche appliquée à l’ATG, ServiceNow


L’importance de la collaboration

L’équipe Doc Intel est composée de membres des équipes chargées de la vision, de la gestion de produits et de l’équipe responsable de Nagini, l’initiative qui permet l’utilisation de la production en langage Python (ServiceNow utilise Java).

« En fin de compte, chaque équipe doit s’assurer qu’elle comprend ce que font les autres pour garantir que nous réussissons à fournir les meilleures options d’IA », explique Daniel T.

Valérie B., qui dirige un groupe d’environ 30 employés, affirme que la collaboration est essentielle pour que les chercheurs de différents domaines soient conscients de ce qui se passe dans tous les domaines connexes. « Ils doivent savoir ce qui est faisable, dans quelle direction vont les choses et où en est la concurrence », explique-t-elle.

L’ATG est bien équipé pour cela. « Notre groupe de recherche est très réputé dans le domaine, chacun travaillant sur différents aspects au sein de l’IA », explique Parmida A. « Nous avons des experts en séries chronologiques, en vision informatique, en apprentissage actif, en traitement du langage naturel, pour n’en citer que quelques-uns. »


Une longueur d’avance

Comment l’ATG garde-t-il une longueur d’avance en matière d’IA ? Les clés sont les suivantes : continuer à identifier les avancées et les tendances futures, maintenir un contact étroit avec les communautés universitaires, repousser les limites, et attirer et retenir les meilleurs talents.

« Il est important de noter que l’IA diffère du développement de logiciels traditionnels », ajoute Valérie B. « Elle est le résultat de l’expérimentation, et nous ne savons pas nécessairement ce qui va se passer lorsque nous expérimentons. Nous ne disposons pas de toutes les réponses, mais nous avons les personnes et les ressources nécessaires pour les trouver. C’est ce qui la rend passionnante. »

Découvrez les opportunités de carrière en ingénierie chez ServiceNow.

Rubriques

  • Unlocking the business potential of low-code technology
    Services financiers
    Réinventez l’expérience client dans le secteur bancaire – Blog ServiceNow
    Les organisations de services financiers doivent trouver de nouvelles façons de concevoir, de planifier et d’exécuter une transformation axée sur la technologie, car plusieurs grandes tendances en matière d’expérience client et employé les forcent aujourd’hui à accélérer le changement.
  • Apporter plus de flexibilité dans le travail
    Gestion de l’IT
    Lightstep Incident Response : aider les équipes à réduire les temps d’arrêt
    Lightstep Incident Response aide les ingénieurs et les entreprises utilisant des logiciels à réduire les temps d'arrêt. En savoir plus.
  • ServiceNow vise zéro émission nette de gaz à effet de serre pour  2030
    Cyber-sécurité et risques
    ServiceNow vise zéro émission nette de gaz à effet de serre pour  2030
    ServiceNow vise zéro émission nette de gaz à effet de serre pour 2030, 20 ans plus tôt que prévu, sur toute la chaîne de valeur.

À venir

Année